HYPERMUR conçoit et produit des projets artistiques dans l'espace public depuis 2012.

Les habitants, la relation au territoire, les transformations urbaines et la médiation sont au cœur de nos projets. Nous partons du territoire et de ses enjeux pour déterminer la forme artistique et la méthode pertinentes.

À chaque projet, Hypermur tente de tisser une rencontre réussie entre des habitants, un-e artiste et un espace public pour proposer des réponses artistiques et citoyennes aux enjeux des territoires.

LES ORIGINES EN TANT QUE Collectif GFR

En 2009, Martial Buisson réalise un documentaire aux États-Unis sur les Freedom Riders - un mouvement étudiant pacifique ayant combattu la ségrégation raciale aux États-Unis en 1961. Ce documentaire intitulé "Grandpa' was a Freedom Rider" donnera son nom à l'association et sera l'occasion d'une rencontre décisive avec l'artiste plasticienne New-Yorkaise Kate Browne, par l'intermédiaire de son mari le photographe Eric Etheridge.

Quelques mois après cette rencontre, Kate Browne propose à l'association Collectif GFR d'accueillir son projet de territoire COCOON dans le quartier de la Goutte d'Or à Paris où se situait l'association. Cette expérience de plus de deux ans, axée sur la médiation, l'implication d'une cinquantaine d'associations du territoire, la collecte de 400 témoignages intimes et autant de portraits photographiques et d'artefacts fabriqués, posera les fondations de l'association Collectif GFR, son approche, ses valeurs et ses méthodes.

En 2020, Collectif GFR devient Hypermur.


© Eric Etheridge
© Eric Etheridge

©Mario Nardulli
©Mario Nardulli

© Eric Etheridge
                                                                                © Eric Etheridge

© Mario Nardulli
© Mario Nardulli

©
© Mario Nardulli

27193356965_30b5d4aba2_k
© Hélène Bernardat

© Hélène Bernardat
© Hélène Bernardat

©
© Hélène Bernardat

©
© Véronique Drougard

Nous contacter :
☞ info@collectifgfr.com